Naturopathie Concept

Laurent FEGE, Educateur de Santé Naturopathe

LA RELATION ALIMENT SANTE

Il est maintenant bien reconnu que l'alimentation, d'une façon ou d'une autre, participe à la survenue de certaines maladie telles que :

• Les allergies et les intolérences alimentaires

• les maladies cardiovasculaires

• Les cancers

• Le diabète

• L'obésité

• L'ostéoporose

• Les troubles du comportement

• Etc...

Chaque année, on constate une augmentation de 1.1% des cancers chez les enfants.

En France , l'incidence du cancer a augmenté de 93% en 25 ans chez l'homme...

Mais alors quelles sont les causes ?

Aujourd'hui notre alimentation est "dénaturée"

• Trop de sucre

35 kilosde sucre: c'est ce que nous avalons chaque année, sous forme solide ou liquide.

• Trop de gras

Plus de 37 % de nos apports énergétiques sont constitués de matières grasses, souvent bas de gamme.

• Trop de sel

On consomme en moyenne 4 kilos de sel par an, deux fois la dose limite fixée par l'OMS.

• Riche en additifs alimentaires : Colorants, Conservateurs, Antioxydants, exhausteur de goût.

357 : c'est le nombre d'additifs chimiques autorisés dans notre assiette.

• Trop de produits raffinés (huiles, pain, sucre, riz, etc..)

• Pauvre en minéraux, vitamines, etc...

• Mais encore des agents de lavage, de pelage, des solvants d'extraction, des enzymes ou des agents anti-moussants qui eux, ne sont pas mentionnés sur les étiquettes

Parallèlement à ces techniques de fabrication,il existe un procédé appelé IRRADIATION ou IONISATION des aliments, qui consiste à exposer les denrées alimentaires à des rayons X ou GAMMA, dans un but de meilleure conservation.

Si l'irradiation représente un grand progrès dans le domaine de la conservation, et un intérêt commercial évident, il n'en reste pas moins vrai qu'un certain nombre de recherches attribuent des effets nocifs à la consommation de denrées ionisées.

A coté de cela, quel produit mis aujourd'hui sur le marché, ne revendique pas un "plus" enrichi en vitamines, calcium, oméga 3, etc...

En sachant que seuls quelques aliments sont autorisés par décrêt à être enrichis : le sel en iode, le lait de chêvre en vitamines B9, le lait de vache en vitamine D, les huiles végétales en vitamines D3, les produits à base de soja en calcium.

Phénomène de mode ?

Intérêt commercial ?

Ou réel bénéfice pour la santé ?

Face à ces questions, il semble préférable de se tourner plutôt vers des aliments de qualité et de labels spécifiques qui sont à même de garantir notre équilibre santé.

Mais alors que penser du bio ?

La majorité des études comparatives entre biologique et conventionnel a porté sur la teneur en nutriments : La supériorité du bio est incontestable.

• Vitamines C

• Fer et magnésium

• Qualité des protéines pour les céréales

• Les omégas 3 pour la viande, les oeufs et les produits laitiers

Mais l'essentiel de la supériorité des produits tient à d'autres causes :

• Absence de pesticides qui permet la consommation des légumes et fruits avec leurs peaux.

• Absence d'antibiotiques dans l'alimentation du bétail

• Diminution des nitrates dans les légumes et fruits (car pas d'engrais azotés)

• La protection de l'environnement, véritable prise de conscience que dénonce le professeur BELPOMME

Mais alors quels sont les aliments "santé" ?

Un des grands médecins de l'antiquité,

Hippocrate disait déjà

"Que ton alimentation soit ton premier médicament".