Naturopathie Concept

Laurent FEGE, Educateur de Santé Naturopathe

LES OLIGOELEMENTS

Les oligoéléments sont les catalyseurs de toutes les fonctions biologiques de notre organisme, ils assurent son équilibre.

L'usage des oligoéléments a été appliqué pour la première fois par le Docteur Suter (en 1910) puis développé par le Docteur Ménétrier (1930). Ce dernier a défini ses grands principes, établi une typologie des sujets et développé l'application des oligoéléments.

C'est le docteur Ménétrier qui, le premier, a codifié cette thérapeutique.

En premier, il a procédé à une classification des grands types de malades selon leurs facteurs héréditaires et leurs antécédents familiaux, leur réceptivité ou leur résistance aux maladies, leur comportement physique, intellectuel, et psychologique, les troubles auxquels ils sont sujets dans chacune des grandes fonctions de l'organisme.

Sa classification distingue quatre grands types de terrains qu'il a baptisé "Diathèses", auxquels s'ajoute le "syndrome de désadaptation" qui n'est pas en lui-même une diathèse et qui peut soit s'ajouter à l'une d'elle déjà existante, soit orienter un sujet jusqu'alors sain vers telle ou telle diathèse pathologique à l'occasion d'une quelconque "agression" (par exemple physique d'origine microbienne ou psychique).

Ensuite, il a déterminé, d'une part, les oligo-éléments simples ou associés susceptibles d'agir de façon générale sur chacun de ces terrains, d'autre part les oligo-éléments pouvant entrer en jeu pour réduire certains troubles spécifiques de telle ou telle grande fonction.

Présentation et mode d'utilisation

Les oligo-éléments se présentent sous différentes formes spécialisées :

- solution buvable en ampoules de 2 ml, sous le nom d'Oligosol (également en Granions, ou avec une mesurette graduée sous le nom d'OligoEssentiel)

- flacons unidoses, Microsol

- comprimés sublinguaux Oligogranul, Oligophytum, Oligostim, et Suboligol

La voie perlinguale est la forme habituelle d'utilisation. Conserver le liquide pur ou le comprimé sous la langue pendant environ deux à trois minutes permet l'absorption directe des ions catalytiques dans le sang.

Pour en savoir plus