Naturopathie Concept

Laurent FEGE, Educateur de Santé Naturopathe

LA POSITION SOCIALE

Dites-moi combien vous gagnez...

Il y a désormais un consensus scientifique sur le fait que notre état de santé est globalement influencé par la position à laquelle nous nous trouvons dans l’échelle sociale.

Il est facile de comprendre pourquoi : à peu près tous les aspects de la vie sont plus difficiles et moins satisfaisants quand on est au bas de l’échelle plutôt qu’en haut.

Ainsi, le niveau de stress ressenti au bas de la pyramide sociale est constamment plus élevé. À la longue, ce stress a des effets négatifs sur l’état de santé et s’ajoute aux autres problèmes.

Mais la difficulté d’être en bas de l’échelle est relative à l’importance des écarts entre les extrêmes de la pyramide : en général, plus une société est inégalitaire, plus les écarts de santé seront importants. Moins les différences sont grandes en ce qui concerne le revenu, le prestige et le pouvoir, moins les inégalités sociales de santé seront accentuées.

On peut donc dire que ce qui favorise la diminution des écarts de revenus, de prestige et de pouvoir a des effets positifs sur la santé d’une population.

Ce que vous pouvez faire

Changer d’emploi, acquérir de nouvelles compétences afin d’augmenter vos revenus ou d’occuper un poste d’autorité, changer de ville ou de pays, etc.

Ce que la société peut faire

Diminuer les écarts de richesse et mieux assurer le minimum aux catégories les plus démunies de la population.

Dans les pays scandinaves, le minimum reçu par les personnes bénéficiant de la sécurité sociale correspond à 90 % du seuil de pauvreté, et moins de 5 % des enfants vivent sous ce seuil, comparativement à 15 % des enfants au Canada et plus de 20 % aux États-Unis.

L’inégalité à l’intérieur d’un pays est mesurée par l’indice Gini. Selon les données les plus récentes (en 2005) de l’ONU, le pays le plus égalitaire au monde serait le Danemark. Le Canada se classe au 36 rang, la France au 33.