Naturopathie Concept

Laurent FEGE, Educateur de Santé Naturopathe

Importance de l'eau pour la vie

L'eau est le premier constituant de l'organisme. Le corps d'un adulte en contient environ 66%, soit pour un homme de 75 kg, le poids de 50 kg d'eau ! La proportion varie même de 75% pour un nouveau-né à 60% pour un vieillard. Certains tissus en contiennent jusqu' à 85% (matières grises du cerveau) et d'autres seulement 25% (tissus adipeux).

L'eau a un rôle fondamental pour préserver la santé. C'est elle, en effet, qui permet de réaliser toutes les fonctions de l'organisme : digestion des aliments, circulation du sang, élimination des déchets, régulation de la température interne, etc... Mais chaque jour notre corps perd environ 2 litres et demi d'eau :

• par la respiration : 0,3 litre.

• par les matières : 0,2 litre.

• par la transpiration : 0,5 litre.

• par l'urine : 1,5 litre.

Les pertes dépendent aussi de l'activité musculaire et de la température ambiante. Elles peuvent atteindre parfois 4 à 5 litres lorsque la sudation est très intense par suite de gros efforts musculaires ou de température extérieure très élevée. Pour éviter la déshydratation, il est nécessaire de boire en moyenne 1 à 2 litres par jour, mais beaucoup s'imaginent répondre aux besoins de leur corps en buvant n'importe quelle boisson (soda, café, coca, bière etc...). A notre avis, du point de vue de la santé c'est une erreur.

L'eau est le seul liquide vraiment idéal car elle correspond aux nécessités profondes de l'organisme qui est de renouveler l'eau des cellules et de permettre les échanges cellulaires. Toutes les autres boissons ont des inconvénients.

• Les boissons sucrées et alcoolisées augmentent l'apport calorique et favorisent la déshydratation car la digestion du sucre et l'élimination de l'alcool exigent beaucoup d'eau.

• Les boissons diurétiques (café, thé, bière, vin blanc) stimulent les pertes d'eau dans les urines et contribuent à augmenter l'apport de toxines...

La question se pose alors de savoir si toutes les eaux sont valables pour préserver la santé. Deux opinions s'opposent : l'une fondée sur l'analyse chimique et l'autre sur la bio-électronique.