Naturopathie Concept

Laurent FEGE, Educateur de Santé Naturopathe

LE DRAINAGE LYMPHATIQUE MANUEL

méthode originale Vodder

1. Définition et historique

Emil Vodder, né à Copenhague (Danemark) en 1896, s´installa en France, à Cannes avec sa femme.

En 1936, grâce à son intuition et sa grande expérience, la technique était née. Il la présenta au printemps 1936 à Paris dans une exposition qui s´appelait "santé et beauté". Ce fut un grand succès...

Le Docteur et Astrid VODDER continuèrent leurs travaux et leurs publications. Ils repartirent à Copenhague et créèrent en 1942, un institut de Lymphodrainage qu´ils ont dirigé pendant 25 ans.

En 1968, création de la Fédération Allemande pour le DLM selon le Dr Vodder (siège à Walchsee/Tirol depuis 1972).

En 1971, fondation de l´école "Dr Vodder Schule" à Walchsee par les thérapeutes Autrichiens Gunther et Hildegrade Wittlinger en coopération avec le Dr Emil VODDER. Ils standardisent et décrivent la méthode.

En 1981, reconnaissance du DLM comme thérapie et remboursement par les Caisses de maladie allemandes.

En 1988, fondation de l´Association française du Drainage Lymphatique manuel, méthode Vodder (ADLV - Ecole Vodder France) par Helmut Milz Sauvan, qui devient seule représentante de l´école Dr Vodder de Walchsee/Tirol, à décerner "leur diplôme international thérapeutique et esthétique".

Le Dr Emil VODDER meurt en 1986 à l´âge de 90 ans.

TECHNIQUE du drainage lymphatique manuel

Lorsque, dans les années 30, le Dr. Emil Vodder et sa femme Astrid développent le drainage lymphatique manuel en France, ils ne pouvaient pas se référer à des techniques manuelles existantes. Les massages classiques qui travaillent sur la musculature et les fascias n'étaient pas une base pour créer une technique qui devait influencer le milieu liquide du corps.

Vodder part d'une constatation simple :

 70% pour cent de l'organisme humain sont composés de liquide.

L'eau, base de la vie, assure l'interaction et l'échange moléculaire et cellulaire du corps. Dans l'organisme humain, le système lymphatique joue le rôle d'une sécurité : il évacue le surplus du liquide tissulaire et véhicule l'eau, les protéines, les molécules de graisses, les cellules libres et les déchets en direction des ganglions lymphatiques. La lymphe, une fois purifiée, se déverse dans le système veineux.

Emil Vodder suivit son intuition et les sensations de ses mains pour comprendre que le travail sur le milieu liquide devrait se composer de mouvements doux, rythmiques et pompants. L'intérêt du drainage lymphatique manuel selon la méthode du Dr. Vodder réside ainsi dans son influence favorable sur le milieu liquide du corps. En déplaçant la peau sur son tissu sous-jacent en direction de l'évacuation de la lymphe par des mouvements circulaires, avec une pression légère qui augmente et diminue progressivement, la technique favorise le nettoyage, la désintoxication et la décongestion du tissu conjonctif et des ganglions lymphatiques.

L'enseignement médical ignorait à cette époque le système lymphatique et Emil Vodder trouvait peu d'informations scientifiques sur lesquelles il pouvait s'appuyer. Mais à partir des années 60, lorsque les scientifiques commencèrent à faire des recherches sur la micro circulation, dont le système lymphatique est une partie, on put donner au drainage lymphatique une place parmi les autres techniques manuelles.